L'automobile en Inde



Depuis sa création, l'automobile a été considérée en Inde comme un produit de luxe, trop chère pour la majorité de la population. Les indiens lui ont préférée les deux roues, plus accessibles et plus pratiques sur les routes indiennes.Tata Motors l'a bien compris, c'est pourquoi en 2008 est lancée la voiture la moins chère du monde : la Nano. C’est un véritable succès car son prix est de 1 730 euros, beaucoup plus abordable que les autres marques sur le marché. Elle a été conçue de façon à respecter les taux de rejets en gaz. 
 

 
La Nano, de TaTa

Néanmoins, surnommée «  la voiture du peuple », elle fait l’objet de vives critiques par le gouvernement indien car elle serait un danger pour la population, et aggraverait la pollution (le développement fulgurant des voitures à bas prix fait que la population s'équipe, ce qui a des conséquences néfastes en terme de pollution et de sécurité). Il est vrai qu’il ne faudrait pas oublier à quel point les indiens ne sont pas habitués aux voitures ; ainsi à la vitesse à laquelle la vente de voitures s’accroît, le doute sur les conséquences négatives ( embouteillages, accidents ) de cet nouvel élan automobile s'affirme. 

 


Embouteillages en Inde

 

Les constructeurs voient en l'Inde un potentiel extraordinaire de croissance. De plus, le bas coût de la main d'œuvre locale en fait un marché stratégique, potentiellement aussi important que la Chine.

 

Créé avec Créer un site
Créer un site