"Faisons la Manche pour l'Energie"


Du 24 au 27 Juin a eu lieu la randonnée à vélo "Faisons la Manche pour l'Energie", effectuée par  9 d'entre nous ! Tout le monde n'a pas fait la totalité des 10 étapes, mais s'est investi au maximum dans le but d'obtenir des fonds visant à organiser le voyage en Inde entre autres. Merci à tous les parrains de cette randonnée !

 _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Premier jour

 
Etape 1: La mairie du Chefresne.

Randonnée vélo oorjaa le chefresne jean-Claude Bossard

Nous avons pris le départ du Chefresne, une petite commune de 300 habitants administrée par Jean-Claude Bossard, un homme qui apporte une très grande importance aux énergies nouvelles. Le conseil municipal a mis en place des panneaux solaires (notamment sur le toit de la salle des fêtes du Chesfresne), supprimé l'utilisation des produits chimiques (désherbants) et a en projet la construction d’un éco-quartier de trente logements. C’est donc une des communes les plus écologiques de Basse-Normandie ! 
     


A quelques kilomètres du Chefresne passe la ligne Très Haute Tension (THT) qui transporte l'électricité de la centrale nucléaire de Flamanville vers la Bretagne. La Basse Normandie étant déjà largement excédentaire en production électrique, la mise en service du nouveau réacteur EPR entraînera la construction d'une deuxième ligne de 400000 V qui transportera l'électricité jusqu'à Laval. Une étude épidémiologique est en cours pour mesurer les conséquences sanitaires des ondes électromagnétiques produites par ces couloirs de ligne, mais ERDF a proposé aux communes situées sur le tracé une importante somme d'argent (jusqu'à trois années de budget municipal) pour qu'elles s'engagent à ne pas saisir la justice dans le but de protester contre ces lignes. Le maire du Chefresne, Jean-Claude Bossard, coordonne l'action des communes refusant ce marché.
               
 _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _                                                                                             

 Etape 2: L'éolienne de Gavray.
Oorjaa randonnée à vélo éolienne de Gavray

 

Après Sortosville-en-Beaumont et Clitourps, Gavray se met à son tour dans la danse. En août 2005 a été inauguré le parc éolien de Gavray, constitué de 2 éoliennes d’une capacité totale de 2000 kW. Elles remplacent une éolienne plus petite, qui est longtemps restée la seule éolienne de la Manche, un département qui bénéficie pourtant du deuxième potentiel éolien de France.                             

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  

 Etape 3: Le barrage du moulin St Nicolas.


 

Le Moulin Saint-Nicolas (Cérences), sur la Sienne, est l’un des nombreux petits barrages (arrêtés pour la plupart) qui ont été construits, depuis des siècles, sur les cours d’eau de la Manche. Les 90 kW qu’il produit chaque année pourraient alimenter une quinzaine de foyers ou l’éclairage public de la commune de Cérences (1700 hab.). La faune de la rivière est préservée grâce à des échelles à saumons.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  

 
 Etape 4: Une maison bioclimatique à Cérences.

Maison bioclimatique Cérences Ecotaupi
Construite dans le cadre d'un chantier-école coordonné par l'association Ecotaupi, cette maison est bâtie entièrement en matériaux naturels (ossature bois, chaux, terre cuite, isolation en copeaux de bois...). Econome en énergie grâce à son isolation, son inertie et ses larges baies vitrées qui laissent entrer la chaleur du Soleil, elle est chauffée au bois et n'a pas coûté plus cher qu'une maison ordinaire, malgré son toit solaire et ses cuves de récupération d'eau de pluie.
 

 _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  

Etape 5: Ecotaupie à Bricqueville-sur-mer.


L'association Ecotaupi  est une association qui aide à l'éco-construction et fait des achats groupés de matériaux écologiques ainsi que de la formation grâce à des stages pratiques. Le siège de l'association, à Bricqueville-sur-mer, est un gîte économe en eau et en énergie, et on y présente toutes sortes d'équipements qui permettent d'économiser l'énergie comme les toilettes sèches, le four solaire, les panneaux thermiques pour chauffe-eau.

 _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Première soirée

Chez Madame Bournachova    
                                                                    

"Après la première journée de 45 km, nous sommes arrivés chez notre hôte : Mme Bournachova, notre professeur de russe au lycée Le Verrier. Elle est en train de se construire une maison en paille qui promet d'être magnifique, et nous avons été d'autant plus touchés par son accueil qu'elle vit actuellement dans une installation provisoire qui, même si elle est équipée d'un piano (dont Amalia a pu nous montrer qu'elle savait comment l'utiliser), n'est pas prévue pour une dizaine de cyclistes !
 
 
 
 
Lorsque nous étions dans le salon de Mme Bournachova, nous nous sommes tous un peu endormis, un moment de détente accompagné par la dégustation de melon vert et de quelques photos de Mme Bournachova défilant sur son ordinateur. Avec les souvenirs de la jeunesse au Kazakhstan de notre hôte, cette pause avait un petit parfum d'exotisme. Pas vraiment en Inde, certes, mais déjà loin de la France...!"
 

 
 
 

"Nous avons installé nos tentes dans le jardin pour ensuite nous détendre autour d'une petite table avec quelques gâteaux. Le soleil se couchant, nous nous sommes réunis autour du feu pour manger des grillades et une succulente ratatouille. Mme Bournachova nous a confectionnés un thé indien pour correspondre au thème de notre randonnée. La soirée s'est terminée avec des chants accompagnés de la guitare."

"C'était une très agréable soirée avec de bons moments et des fous rires, aucun de nous ne l'oubliera !"

 _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Deuxième jour



_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  

Etape 6: Avec Anne Aubin devant sa maison en paille (Bricqueville-la-Blouette)
 


Cette maison en paille est construite sur une ossature bois. La paille est une isolation massive des murs pour la maison, elle est recouverte par endroit de bois ou de chaux. De plus la construction en paille permet un rapport qualité-prix très intéressant. Les cloisons sont faites en briques de terre crue (celle des fondations), car elles ont une forte inertie thermique. C'est un chantier totalement participatif car beaucoup d'amis viennent aider, en plus de quelques artisans, toute la famille participe. 

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  

Etape 7 : Chez Michel Frémont




Après une montée mémorable, nous sommes arrivés chez Michel Frémond près de Courcy. Sa maison est entièrement autonome en électricité depuis 1993 grâce à une éolienne et des dizaines de panneaux solaires. Il fabrique même de l'électricité en trop qu'il revend à EDF, son compteur tourne donc à l'envers ! Le solaire peut donc être rentable, même en Normandie.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  

Etape 8 : Avec Léon Ourry dans la réserve de bois déchiqueté à Marchésieux



 

La particularité de Marchésieux : chauffer les lieux publics tels que l'école, la cantine et la mairie avec une chaudière à bois d'une puissance de 150 kW. Ce système mis en place depuis les années 1980 fonctionne en récupérant le bois issu de l'entretien des haies par les agriculteurs. Non seulement le bilan carbone de ce mode de chauffage est nul, mais il garantit le maintien du bocage, indispensable à la préservation de la ressource en eau de toute la région.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  
Deuxième soirée

Le soir du 2ème jour nous avons dormi dans un gite à Lessay. Malgré le confort et la bonne ambiance, les courbatures ont prit le dessus.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Troisième jour
 
Le lendemain, ayant eu des problèmes au niveau des vélos, nous sommes allés dans un magasin spécialisé pour les réparer où il y avait notamment une structure gonflable. Nous n'avons pas résisté à la tentation et nous sommes tous partis dormir sur cette structure en attendant que les vélos soit réparés. Un très bon moment de détente, précieux car si on n'a en général pas trop mal aux jambes le soir (on a seulement les jambes en coton), le plus dur, c'est le lendemain matin, lorsqu'on remonte sur la selle. C'est là qu'on se rend compte que notre bassin a sous les fesses deux petits os saillants qui ont encaissé les 73 km de la veille !

Manon vélo dort La Haye du Puits
 

Enfin, nous prenons le départ pour la suite de la randonnée. Après un pique-nique sur une place ombragée à Portbail, nous voilà repartis pour atteindre Barneville-Carteret. "Passons par la plage!" Très mauvaise idée. C'est parti pour un long trajet sur la plage, à pied puisque nous n'avancions pas en vélo, le soleil brûlant dans le dos, le vent en pleine figure, s'enlisant dans le sable mou, progressant avec lenteur dans le sable mouillé... La fatigue se fit vite ressentir... Nous nous demandions quand allions nous arriver sur la route ! Enfin, nous avons vu le bout, et pour nous réconforter de ce périple, un diabolo nous a été offert par Mr. Forestier.



_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 

Etape 9 : Sortosville-en-Beaumont


 
Le 01 juillet 2004, a été inauguré le parc éolien de Sortosville-en-Beaumont, constitué de cinq éoliennes d'une capacité de 1500 kW (puissance totale 7500 kW). L'éolien en France a une capacité de 4494 MW dont 152 MW en Basse-Normandie, ce qui permet d'éviter le rejet de 1.8 million de tonnes de CO2 dans l'atmosphère.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 
 
Etape 10 : Devant le chantier de l'EPR



 

Notre parcours s'est achevé à la centrale nucléaire de Flamanville après 200 km. Elle dispose de deux réacteurs nucléaires de 1300 MW chacun. En 2006, les 2 unités ont produit 17.92 milliards de kWh correspondant ainsi à 3.3% du chiffre national et permettant l'alimentation de la Basse-Normandie, de la Bretagne et des iles anglo-normandes. Un troisième réacteur, à eau pressurisée (EPR) devrait être mis en service en 2012. Sa production devra être transportée vers la Mayenne, ce qui nécessitera la construction d’une nouvelle ligne THT de 400000V.

 


 



Créé avec Créer un site
Créer un site