Une population électrifiée à 44%


De l’électricité, oui, mais pas pour tout le monde. Les 44 % d’indiens connectés au réseau n’ont parfois qu’une heure d’électricité par jour.


Un problème visible à chaque coin de rue

Infrastructures de mauvaise qualité, fils électriques à tout bout de rue, longeant les murs, les magasins, les habitations et même les gens… Mais où est l’organisation du réseau électrique ? En Inde, elle semble très confuse et c’est un phénomène qui pose un vrai problème au développement du pays, qui peut difficilement y faire face, faute de ressources.

             

Pourquoi un tel déficit ?

Avec ses 1,2 milliards d’habitants, l’Inde ne produit pas suffisamment d’énergie pour subvenir aux besoins de sa population.  En 2009, elle n’a produit que 147000 MW, soit un déficit d’environ 10 % par rapport à la demande.
 Avec un PIB de 3737 $ par habitant, l’Inde a beaucoup moins de moyens que des pays comme la France (34145 $), le Brésil (9108 $) ou la Chine (7598 $). L’état du réseau, les vols et la corruption font le reste: 40 % de l’électricité est perdue avant d’arriver à destination.

Pousser une charrette dans les rues de Delhi Oorjaa Lycée Le Verrier Inde
Le bas niveau des salaires fait de l'énergie musculaire une énergie très bon marché : beaucoup de travaux se font encore à la main.

Les inégalités se creusent

 Comme pour confirmer son indice de Gini à 0,325 (contre 0,289 pour la France), l’alimentation électrique contribue à faire de l’Inde un pays de plus en plus inégalitaire.  Près de 70 % de la population vit encore dans des zones rurales pauvres et souvent difficiles d’accès, donc elle n'a pas l'électricité. Les fournisseurs préfèrent approvisionner les usines des grandes villes où la population est "grosse consommatrice et bonne payeuse". Les villages ne les intéressent pas.

                  

      





Créé avec Créer un site
Créer un site